Forum RP Fantasy
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seul face aux prisonniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayzak Warren
Admin
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Seul face aux prisonniers   Ven 23 Oct - 22:53

Joueurs:

-Jimmy Legrand:

Alexander - Le-Bel
Humain - Médecin

Stats:

Mental:      75%
Social:       50%
Physique:   45%

Compétences:

Soin:               15%
Lame:              15%
Parlemanter:     10%

Dons:

-Connaissance des points vitaux. (+ 2 dégats)
-Psychopathe. (Bonus position Offensif + Focus / Jet de mental, si échoue perd le contrôle de soit et attaque le plus proche)

Aime:

-Expérimenter sur des humains (découper, tester des produits etc...).
-Les chats.
-Ma scie.

Déteste:

-Les augmenters.
-Que l'on touche à mes affaires.



Histoire:
 

"Impossible n'est pas français"

Je suis né dans la famille Le-Bel, une haute famille noble de France. J'ai été éduqué pour être le meilleur, quoi qu'il arrive, je devais être celui qui allait représenté cette famille et la gardé hissé au plus haut. J'ai apprit à détesté mon prochain, à surpasser la douleur, n'ayant qu'un seul objectif, être toujours au dessus. J'ai d'abord dépassé tout les élèves de France, puis ceux du monde entier. Aucun humain ne me surpassait... Et puis je me suis découvert une passion. Mon père ne me laissa que peu de choix et vit en moi plusieurs choix de carrière. Finalement j'ai décidé de prendre le pas sur la médecine et j'ai commencé à étudié le corps humain. Peu à peu je me suis mit à aimer expérimenté, apprendre, tester, et ceux non pas sur le monde mais sur les êtres vivants, j'ai commencé à étudié nombre êtres tous plus différents les uns des autres. Je me suis alors hissé comme le meilleur médecin et ceux depuis des générations, mais ce que personne se savait, c'était mon amour pour l'expérimentation sur les vivants.

J'ai alors passé toute ma jeunesse, 29 longues années de ma vie pour enfin parvenir à mon doctorat. Et cela pour pouvoir enfin découper, étudier, expérimenter, tuer, sauver. Mais une grosse agence secrète sur terre me contacta, ils me proposaient de me rendre dans une prison, de financer mes recherches pour en échange avoir les résultats de ce que je faisais. Il me proposait donc budget et sujets pour mes expérimentations, je ne peux vous expliquez quel fut ma joie de l'apprendre! Bon tout n'était pas rose, au final j'allais jouer les dieux, jouer avec la vie et la mort dans une prison perdu sur une planète isoler. Et ce avec des prisonniers stupide et un personnel incompétent, mais cela ils ne doivent pas le savoir. C'est à cette agence qu'ils m'ont un peu préparé à... Ce que je ne m’attendais pas, ils m'ont forcé à apprendre à me défendre, moi un noble... Mais mon esprit de vainqueur avait finalement prit le dessus et ce fut la première fois que j'ai commencé à connaitre la défaite... Défaite qui m'excitait, donnant une adrénaline rendant fou le psychopathe en moi. C'est ainsi que j'ai apprit à utiliser quelques lames, comment tirer avec un flingue et surtout comment utiliser ma cher scie d'amour!

Pour les interessé, je suis pour les autres de corpulence entre maigre et normale, mes muscles ne serait pour eux pas assez développé. Mais ils se trompe, certes je n'ai pas une grande force mais je suis agile, agile dans mes déplacement mais aussi agile avec une lame dans la main, ou avec ma scie que j'adore. Je suis plutôt pale, dur de voir le soleil quand on est enfermé dans une prison, mais je ne m'en plain pas. J'ai aussi les cheveux long et blond, les yeux violets, portant des lunettes les verres teinté un peu blanche et un visage qui aurait put être doux si mon regard ne vous était pas si inquiétant. Je porte bien évidemment ma blouse blanche que je ne ferme pas et j'ai l'habitude d'y poser mes deux mains dans les poches de cette blouse. J'ai un T-shirt noir et simple sous ma blouse, je porte un jean bleu foncer et chausse des chaussures noir. Sur moi j'ai toujours trois quatres scalpels, des sédatifs et de quoi soigner.

Image






Chapitre 1: Seul

Musique: Cool:
 

Je suis entré dans la salle des caméra voir une personne que j'appréciai pendant ma pause, c'était une jeune femme hybride humaine-chatte mais aussi la chef en personne de la sécurité ici. Je m'amusai à l'appeler Chaton, mais à vrai dire ce qui m'attirait de plus chez elle était sa paire de jambe, ses puissants organes, elle aurait été un parfait sujet... Mais c'était elle qui gérait la sécurité ici et mes sujets étaient les prisonniers. A côté je ne savais pas grand choses des autres, mais étrangement il y avait plus de monde que d'habitude. Je fut étonné par la présence de deux nains, un ingénieur augmenter par des bras et une oreille mécanique s'occupant du chauffage, une naine dont la fonction m'échappait. Mais aussi un garde que je ne connaissai que de vue, un elfe dont l'oeil était augmenter pour être plus précis. Des augmenter... C'était quelque chose que je ne pouvais supporter! Premier point, s'insérer quelque chose de métalique dans le corps me dégoutait, c'était insensé dans mon esprit, moi qui avait étudié principalement tout ce qui était organique. Je comprend l'importance de la technologie dans notre monde et je la chérie. Mais la c'était changé son corps, c'était se détruire un membre, jamais je ne ferais ça à moi même qui suis si parfait, seul les faibles s'augmente! Deuxièmement, c'était dangereux, facilement démontable, et ennuyeux à étudier, bref une réelle perte de temps!

Je me suis assis près de Chaton, les pieds posé sur le bureau les bras croisés, regardant mes sujets à travers les caméras de surveillance alors que l'hybride était sur l'ordinateur à vérifié que tout était ok.

-Alors Chaton, il se passe quelque chose à travers les caméras?

Elle ne me répondit pas, presque habituer par mes intrusions chaque soir et midi.

-Dit le moi si je t'embête, tu sais je serais capable de beaucoup pour toi, si tu as besoin, mes lits de l'infirmerie du fond sont disponible pour toi.

Je riais doucement d'un rire un peu sombre. Les lits du fond avaient mauvaise réputation et j'en profitai pour faire mes mauvaises blagues sur le médecin fou... Qui était vrai finalement. Je prit mon stylo, mon bloc-note et commença à écrire des notes sur les prisonnier jusqu'au moment ou...

Musique: Panique:
 

Plus de lumière...

Beaucoup de "Clic" se firent entendre, mais c'était trop synchro entre elles... Ce bruit... Ce bruit provenait de l'ouverture des portes de prisons, mais sur le coup je n'avais pas compris.

Puis le courant revint, les caméras ne c'était pas relancé, quelque chose n'allait pas. Je posai le bout de mon stylo sur mes lèvres, songeur. Chaton ne comprenait pas et essaya de faire quelque chose pour régler cela, l'ingénieur vint l'aider alors que l'autre naine resta perdu. Même le garde n'avait pas encore décidé d'agir... J'ai alors prit l'initiative.

-Hey le sniper, va jeter un oeil dans le couloir.

Il me regarda d'un regard noir mais avait obéit, après tout c'était la chose la plus sensé à faire. Comprendre ce qu'il se passait. Je l'ai regardé passé de l'autre bout de la salle jusqu'à la porte. Avec le bout de mon stylo je remontai mes lunettes et me leva de ma chaise. Je n'allais bien évidemment le laisser partir seul, ce serait courir à notre perte surtout que...

Pour vous expliquez, le système de sécurité de nuit de cette prison n'est pas ce que j’apprécie le plus. A l'instant à l'intérieur nous sommes facilement six agents. Les cinq présent ici ainsi que le maître de portes qui est sensé s'occuper des portes enfermant les prisonniers. Nous avions bien des gardes posté dehors mais cela n'allait pas nous aider si mes craintes à l'instant était fondé. L'elfe sortit son pistolet et avança prudemment dans le couloir, moi je l'ai suivit, gardant une distance de sécurité et les mains dans les poches avec un certains sang-froid. Il tourna vers la droite au bout du couloir et ordonna.

-Toi! A terre!

Je fronçai les sourcils, et commença à presser le pas vers l'elfe, arriver au bout je put voir un prisonnier se mettre ventre à terre. Comment se faisait il qu'il soit en dehors de sa cellule, normalement même en cas de coupure les portes restes fermé.

-Hey vieux, tu fous quoi allonger sur le sol?

Une goutte coula de mon front jusqu'à mon menton coulant et chutant jusqu'au sol. C'est à ce moment le que nous avons entendu des pas à l'étage, nous étions que cinq du personnels à pouvoir nous déplacer librement dans la prison... Alors les bruits de pas de l'étage venait de... Je me suis approché de l'elfe et prit son épaule avant de lui ordonner.

-Jette un oeil, je vais garder ce prisonnier en vue...

Mais je détourna la tête vers la gauche, le nain augmenter s'approcha en courant, surement inquiet de ce qu'il se passait. Je vit au fond l'autre naine fuir, vers le passage secret dont seul le personnel était au courant. Chaton était encore dans la salle. Puis tout à basculer trop vite...

Musique: Pression:
 

Le nain augmenter frappa net le prisonnier pour l'assommer, provoquant un bruit d'une violence que j'en ai eu mal pour la pauvre victime qui avait coopéré. Mais ce ne fut pas la le problème, ni même ce qui m'embêtait le plus. Le nain tourna sur sa gauche hurlant.

-Alors qui est le prochain?!

Mais je vit de suite dans son regard qu'il se rendait compte de son erreur, mais aussi que mes craintes étaient fondé, pas besoin d'en savoir plus.

-Vous ne m'aurez pas vivant!

j'ai pas hésité, je suis partit et au pas de course, indiquant à l'elfe que nous devions fuir. Les prisonniers avait tous été libéré, et dans cette prison, il n'y en a pas moins de mille prisonnier répartit en niveau de dangerosité. J'ai rattrapé la femme naine face à une armoire ouverte. C'était le fameux passage secret, seul le personnel pouvait être reconnu et pouvait donc ouvrir le passage dans le mur derrière l'armoire. Si un prisonnier tentait d'ouvrir ou de déplacer l'armoire le passage serait sceller. Je suis rentré juste après elle. J'entendais des bruits étranges venant du couloir derrière moi, comme si quelqu'un soudait quelque chose. Finalement Chaton, l'augmenter et l'elfe nous on rejoint, fermant derrière eux le passage secret.

Ce fut le premier moment ou nous pouvions respirer, l'elfe en profita pour expliquer la situation grâce à sa radio mais... Le topo, le maitre des portes se retrouve dans l'impossibilité de faire fonctionner le système d'ouverture et de fermeture des portes. Et l'électricien nous révélant qu'il y avait bien coupure mais que personne n'était venu dans son domaine. Bien évidemment les gardes extérieur ne pouvait agir et... Qu'il ne restait que nous quatres. Une naine lache, un elfe augmenter, un nain augmenter bourrin et stupide ainsi que Chaton et moi. Je peux vous dire que l'on était plutôt mal...

-Nous devons nous diriger vers l'armurie et y trouver quelques armes.

Tout le monde avait hoché la tête sauf moi. A vrai dire je n'avais aucun intérêt d'aller la bas. j'espérai aller le plus rapidement à l'infirmerie y retrouver mes affaires et ma petite scie adorer! Mais je ne pouvais laisser le groupe, se séparer voulait tout simplement dire la mort. L'elfe vint vers moi et m’offrit un couteau de combat. Je l'ai prit en main, ai commencé à jouer un peu avec pour voir ce que je pouvais faire avec ce jouet. Ce n'était pas ma scie, mais c'était déjà un bon début. Il donna un pistolet à la naine, chose que je ne me plaignais pas, à vrai dire j'étais plus lame qu'arme à feu. Nous nous sommes alors dirigé vers l'armurie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastbreath.forumactif.org
Rayzak Warren
Admin
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: Seul face aux prisonniers   Ven 23 Oct - 22:54

Chapitre 2: L'armurie

Musique: Sombre avancée:
 

Nous nous sommes arrêté dans le couloir du passage secret, juste face à la sortie menant à l'armurie. Pourquoi nous être arrêté? Nous avions entendu quelque chose qui ne nous avait pas du tout plus...

-Ça c'est du beau calibre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastbreath.forumactif.org
 
Seul face aux prisonniers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» baroud d'honneur , seul face au reste du monde
» Je suis de retour... et vivant
» Choisir la face du héros après avoir choisi sa classe [Résolu]
» Quel comportement adopter face aux insultes ?
» A pile ou face !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LastBreath :: Récits à part :: Récits-
Sauter vers: